Le granulome éosinophile

Aller en bas

Le granulome éosinophile Empty Le granulome éosinophile

Message  Alicia le Jeu 13 Mai 2010, 11:43

Parmi les maladies de la peau de nos félins domestiques, on trouve le complexe granulome éosinophilique félin, regroupant trois types de lésions d’aspects différents mais ayant pour point commun de contenir de nombreux globules blancs particuliers nommés éosinophiles, bien visibles à l’examen microscopique de la peau atteinte.

Le premier type de lésions consiste en l’apparition de plaques rougeâtres et suintantes le plus souvent au niveau de l’abdomen et de la face interne des cuisses. Ces lésions peuvent provoquer de fortes démangeaisons.
Le deuxième type de lésion se manifeste par le développement d’un ou plusieurs ulcères au niveau des lèvres supérieures et parfois aussi sur la langue et le palais.

Le granulome éosinophile P1100128b-36211360a0
Notre chat, à l'âge de un an, avant son traitement à base de corticoïdes. Les lésions ont disparu en deux jours et n'ont jamais récidivé.

Enfin, un troisième symptôme consiste en un bourrelet allongé rose grisâtre et dépourvu de poils ne provoquant pas de démangeaisons et se situant à la face postérieure des cuisses.

Chaque type de lésions peut apparaître de manière isolée ou simultanément avec un autre type. Les plaques, ulcères et bourrelets peuvent survenir une seule fois dans la vie du chat, mais le plus souvent ils se développent de manière chronique et récidivante.
L’origine des lésions appartenant au complexe granulome éosinophilique reste inconnue à ce jour. Une sensibilité prononcée vis-à-vis de piqûres d’insectes (puces, moustiques…), des infections bactériennes ou encore une allergie d’origine alimentaire sont suspectées dans certains cas. Ces facteurs pourraient induire l’activation des globules blancs éosinophiles qui à leur tour provoqueraient la libération de substances inflammatoires dans la peau. Cependant, ce ne sont que des hypothèses. Enfin, une origine génétique de la maladie ne peut pas être exclue, cette maladie touchant le plus souvent les chats roux.

Le traitement consiste le plus souvent en l’administration de corticoïdes en injection ou par la bouche pendant plusieurs semaines. Certains chats ont parfois besoin d’un traitement antibiotique en supplément. Le traitement est long et la plupart des chats doivent faire l’objet de soins durant toute leur vie. Pour les chats atteint de lésions éosinophiliques, un régime spécial hypoallergénique ainsi qu’une bonne prévention contre les puces est également indispensable.
Alicia
Alicia

Messages : 42
Date d'inscription : 23/11/2008
Age : 32
Localisation : Villeneuve-Lembron

Revenir en haut Aller en bas

Le granulome éosinophile Empty Re: Le granulome éosinophile

Message  mag le Dim 16 Mai 2010, 02:40

j'ai ma mimine de 12 ans qui a une maladie de ce type depuis plusieurs années... c'est une maladie auto-immune !
ses lésions sont un coup sous les coussinets, les pattes, les babines, l'anus et la vulve, le cou (pendant 2 ans c'est resté à vif sans disparaitre), et les dernières autour des yeux...
Elle a pu rester plusieurs mois sans rien avoir puis avoir plusieurs lésions difficile à guérir... Maintenant, elle en a moins car on lui fait une piqure de cortisone tout les 3 à 4 mois ou quand on vois que ça ne va pas... On le vois facilement quand c'est le moment car elle a le poil très terne et a tendance à vomir...
voici des photos, c'est pas très beau... et le cou a été pire que ça encore !

Le granulome éosinophile 000_0211

Le granulome éosinophile Dsc00211
mag
mag

Messages : 33
Date d'inscription : 21/11/2007
Age : 45
Localisation : Puy-de-Dôme

http://ulysse14.skyblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Le granulome éosinophile Empty Re: Le granulome éosinophile

Message  Alicia le Dim 16 Mai 2010, 22:01

Quelle horreur ! qu'est ce qu'elle doit endurer la pauvre puce...
J'ai lu quelque part que les maladies auto-immunes avaient tendance à se développer chez les animaux ces dernières années.
On ne sait pas vraiment pourquoi. Certains incriminent l'alimentation industrielle mal adaptée. D'autres pensent à des facteurs environnementaux, comme la pollution.
Mon premier chien souffrait d'une anémie hémolytique auto-immune et il lui fallait également de la cortisone. Il semblerait que ce soit le produit miracle, mais hélas il comporte beaucoup d'effets secondaires.
Savez vous que le Dexoral en prise régulière atténue les effets ? C'est un anti-inflammatoire cortico stéroïdien assez efficace et qui marche aussi chez le chat.
En tous cas, cette puce a beaucoup de chance d'avoir trouvé des maîtres qui la prennent en charge avec les difficultés et contraintes de sa maladie. Bravo pour ce que vous faîtes pour elle.
Alicia
Alicia

Messages : 42
Date d'inscription : 23/11/2008
Age : 32
Localisation : Villeneuve-Lembron

Revenir en haut Aller en bas

Le granulome éosinophile Empty Re: Le granulome éosinophile

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum