SOS ANIMAUX LE BROC
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
-10%
Le deal à ne pas rater :
Console Nintendo Game & Watch: Super Mario Bros en promo
44.95 € 49.99 €
Voir le deal

COCA COLA=CORRIDA

Aller en bas

COCA COLA=CORRIDA Empty COCA COLA=CORRIDA

Message  cathy et alain le Mer 29 Mai 2013, 14:58

Mercredi 29/05/2013

POUR DEMANDER A COCA COLA D'ARRETER SES SUBVENTIONS POUR LA CORRIDA :

http://www.thepetitionsite.com/459/902/709/tell-coca-cola-to-stop-sponsoring-bullfighting/

et MERCI les filles de me permettre ce message, ci-dessous, car Coca Cola est une marque qui s'adresse plus particulièrement aux enfants, aux jeunes ..... aussi :
Il faut savoir qu' aujourd’hui, n’importe quel mineur peut entrer dans des arènes et assister à ce que d’aucuns appellent un spectacle, malgré les avertissements formulés par certains spécialistes, à l’instar du Professeur Hubert Montagner. Ce psychiatre, qui milite pour une interdiction des corridas aux moins de 16 ans, essaie depuis de nombreuses années d’alerter les responsables politiques sur ce sujet. « Les partisans de la corrida ne se rendent pas compte des conséquences psychologiques que peuvent avoir la vision des banderilles enfoncées dans la chair du taureau, qui saigne alors abondamment » dénonce ce spécialiste du comportement de l’enfant.
la corrida peut avoir des conséquences dramatiques sur un jeune public : «Des études montrent que la détresse d’un enfant peut être très forte dès lors qu’il voit un animal maltraité ». Qu’il s’agisse de son chien ou du taureau dans l’arène, ces scènes ont un impact fort... « Sans compter cette véritable banalisation de la torture et la chosification de l'animal que représente la corrida » assène le Professeur. Et la corrida s’achève par la mise à mort de l’animal. Que dirait-on si celui-ci n’était pas un taureau, mais un chat ou un canari ?
Et le spécialiste ne s’arrête pas là : « La corrida est une forme de violence pour les plus vulnérables, pour les plus fragiles, pour ceux qui sont dans l’insécurité affective, indique-t-il. Or on sait aujourd’hui que ces mêmes enfants présentent davantage de risques de se montrer violents envers les animaux ». Imprégnés par un sentiment d’injustice, ceux-ci peuvent alors reporter cette révolte sur d’autres êtres vivants.
Aujourd’hui, la corrida est pourtant accessible à tous. « Il est du devoir de la société humaine de soustraire les enfants aux spectacles de violence » insiste le professeur Montagner, frappé par « le manque de courage et de lucidité » des hommes politiques français à l’heure où le ministre de l’Intérieur, Manuel Valls, s’est prononcé très clairement pour le maintien de la corrida en France, qu’il définit comme une « culture à préserver » (11/9/2012). Un argument balayé par Hubert Montagner : « Les défenseurs de la corrida confonde la culture, qui désigne la musique, le décorum, l’ambiance, avec autre chose. Une mise à mort ne peut être assimilée à un bien culturel. »

Pour ma part, je condamne sans réserve au nom du respect dû à toute souffrance et à tout être vivant, une activité ludique consistant à torturer jusqu’à la mort un animal, tout comme je condamne les « fiesta campera » ces fêtes champêtres sanguinolentes où la souffrance est à l’honneur. Pour quelques centaines d’euros le petit sadique du dimanche peut « se faire plaisir » : on enfonce des banderilles sur des veaux hurlant de douleur qui cherchent à fuir… Les enfants assistent et interrogent, inquiets et choqués, leurs parents des irresponsables pour les uns, des pervers pour les autres « Pourquoi il crie ?, il a mal ? » Les enfants pleurent et veulent partir. Certaines mères se sentent mal à l’aise, d’autres se moquent du traumatisme qui envahit leurs enfants… et, une fois l’animal supplicié mort, quand l’agonie est terminée, on découpe la viande… le sang coule en flaques visqueuses et noirâtres. Tout cela sous les yeux des enfants. Pour attirer la foule, certaines municipalités qui sont déficitaires (la corrida

Savoir aussi que :

Concernant les taureaux avant qu'ils soient poussés dans l'arène .... :

- Les yeux : enduits de vaseline pour désorienter l’animal.
- Les membres : enduits d’essence de térébenthine qui lui procure des brûlures insupportables, dans le but de l’empêcher de rester tranquille.
- Les testicules : dans lesquels on insère des aiguilles cassées dans le but de l’empêcher de s’asseoir ou de s’affaler.
- Les naseaux : dans lesquels du coton est enfoncé et descend jusque dans la gorge dans le but de rendre plus difficile la respiration de l’animal.
- L’échine, les reins : auxquels sont infligés des coups de pieds et de planches. Ces coups ne laissent aucune traces. Juste avant de rentrer dans l’arène, il peut arriver que l’on laisse tomber une trentaine de fois sur l’animal immobilisé des sacs de sable de 100 kg.

L’usage en dose massive de tranquillisants, d’hypnotisants, voire même de sprays paralysants (identique à ceux utilisés par les forces de l’ordre et altérant la vue) a également déjà été constatée.

Concernant les chevaux même s'ils ne sont pas torturés de la même façon que les taureaux :

Dans la corrida à cheval, le cheval n’a aucune protection. Le cavalier oblige le cheval à un geste contre nature en l’amenant vers le taureau. Ensuite, il faut esquiver la charge. Ajoutons à cela l’horreur des yeux bandés, les oreilles ficelées et bouchées et les naseaux barbouillés de produits pour qu’il ne sente pas l’odeur du taureau et du sang qui pisse sous les banderilles. Les blessures sont nombreuses. Les cornes effleurent souvent les chevaux. Nombreuses sont les éventrations. Il faut voir leurs yeux exorbités pour comprendre leur affolement, comprimé entre un mors sévère et des éperons acérés. Dans une déclaration dans le Midi Libre, l’un de ces tortionnaires avoue : « lorsqu’on prépare des chevaux aux corridas, il en faut beaucoup car il y a énormément de déchets ». Arènes ou abattoirs, aucune différence, sinon la douleur et une agonie plus longue. La corrida est la pire des lâchetés.

Pour ma part, je ne peut m'empêcher de faire entendre le cri de douleur des taureaux, des chevaux tous poussés et sacrifiés dans l’arène pour le « plaisir » sadique de certains pervers ou fêlés du cerveau.

Manifester, signer des pétitions pour dire stop à la corrida qui est une torture organisée indigne de l'humanité- Boycottons les villes qui pratiquent cette agonie insupportable

Toute forme de barbarie est à dénoncer ; aussi, MERCI.








[strike]
cathy et alain
cathy et alain

Messages : 926
Date d'inscription : 06/04/2008
Localisation : LE CENDRE

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum