SOS ANIMAUX LE BROC
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
-41%
Le deal à ne pas rater :
-41% sur le Pack enceintes Home Cinéma JAMO PACK
649 € 1099 €
Voir le deal

Voyager avec un chien ou un chat conseils

Aller en bas

Voyager avec un chien ou un chat  conseils Empty Voyager avec un chien ou un chat conseils

Message  KARINE Mer 13 Mar 2013, 22:45


Chez le chien



Pour un jeune chien, voyager en voiture est une expérience étrange.
Il lui faut le temps de s'habituer !

En général, les chiots se méfient des trajets en voiture car la première fois, c'est pour quitter leur mère et rejoindre leur nouvelle famille et la seconde fois, pour aller chez le vétérinaire.

Deux occasions donc qui n'ont rien de très agréables et qui peuvent laisser des impressions négatives au chien.

Votre rôle consiste donc à modifier l'idée que votre chien se fait de la voiture. Cela lui permettra de voyager sans problème à l'avenir.

Pour des trajets réussis :

Tout d'abord, encouragez votre animal à explorer la voiture quand le moteur est coupé.
Habituez le au bruit des portières ainsi qu'à la sensation particulière d'être assis dans une voiture.

Passez du temps avec lui simplement assis dans le véhicule et laissez le même y dormir certaines fois.

Mettez le cependant toujours à la place où il voyagera.
Si vous envisagez donc de le faire voyager dans une cage de transport, c'est là qu'il faut le mettre dès le départ.

Le jour J :

Le jour J, veillez à ce qu'il fasse ses besoins avant de partir.

Avant le départ, prenez le temps de jouer avec lui à l'intérieur comme à l'extérieur de la voiture. Servez lui même son repas à bord !
La voiture sera alors quelque chose de divertissant.

Commencez d'abord par de courts trajets mais qui se terminent toujours par une surprise agréable, comme une balade en forêt. Votre chien associera alors le trajet en voiture à quelque chose de positif. Augmentez peu à peu, selon le comportement de votre animal, la durée des trajets.

Monter et sortir de la voiture :

Tant que votre compagnon est trop petit pour monter tout seul dans la voiture, prenez le dans vos bras et empêcher le de bondir hors de la voiture.
Restez avec lui le temps qu'il s'installe, félicitez le de rester sage et offrez lui des friandises.

Apprenez à votre chien à attendre avant de sortir de la voiture.
S'il sort dès que la portière s'ouvre, il risque un jour de se faire percuter par un autre véhicule !

Immobilisez le si nécessaire et félicitez le quand il reste calme.
Au début, faites-le attendre quelques instants, puis apprenez-lui à attendre de plus en plus longtemps.

La sécurité et le bien-être à bord :

Une cage de transport est un bon moyen de limiter ses mouvements et donc d'assurer sa sécurité et la votre !

Si votre animal dort déjà dans une cage ou enclos, il sera d'autant plus rassuré.

Sinon, un harnais de sécurité est indispensable !
Votre chien ne sera ainsi pas ballotté au cours du trajet et ne pourra pas vous distraire.

Lors des longs trajets, arrêtez-vous régulièrement pour faire boire votre chien, pour qu'il se dégourdisse et qu'il fasse ses besoins.

Même s'il fait frais, un chien risque rapidement un coup de chaleur en voiture. Ne le laissez donc pas seul trop longtemps et n'oubliez pas d'entrouvrir légèrement une fenêtre pour faire entrer un peu d'air lorsque vous vous absentez.

Certains chiens vont au cours du voyage vont aboyer de façon intempestive ou haleter excessivement. C'est le signe d'un mal de transport.

Pour limiter le mal des transports, procurez-vous une surface antidérapante pour votre chien debout.
Adoptez une conduite souple et douce.

La plupart des chiens finissent par s'y habituer avec le temps.
Si ce n'est pas le cas, consultez votre vétérinaire.



Chez le chat


Avec sa petite taille, le chat arrive à se faire une place facilement en voiture.
Ce n'est pas pour autant qu'il les apprécie !

Voyager enfermé dans une boîte qui bouge dans tous les sens, c'est plus que ne peut supporter le chat, surtout s'il n'y est pas préparé.

Pour des trajets réussis :

Habituez-le tout d'abord dès son plus jeune âge à sa cage de transport puis dans un second temps, emmenez-le en voiture.
Attachez la cage à l'aide d'une des ceintures de sécurité au niveau de la banquette centrale, là où les mouvements sont moins importants.

Évitez pour son "baptême" de voiture de vous rendre chez le vétérinaire ! En effet, votre chat devra associer la voiture à un moment de joie.

La sécurité et le bien-être à bord :

Le mal des transports chez le chat est très courant. Il est provoqué par le stress et les stimulations de l'oreille interne.
Le chat s'énerve, salive abondamment, miaule, il est pris de vomissements et de diarrhée.

Ne le grondez surtout pas ! vous ne ferriez qu'aggraver son stress.

Pour éviter cela, mettez votre chat à la diète. En effet, un estomac plein favorise les vomissements.
Si vous partez le matin par exemple, donnez lui son dernier repas la veille au soir.

Il s'habituera par la suite et un léger repas quelques heures avant de partir suffira.

Ne fumez pas et évitez les parfums d'ambiance.

Faites des pauses au minimum toutes les deux heures pour qu'il se dégourdisse, boive, et fasse ses besoins.

Attachez lui un collier avec une laisse ou un harnais avant qu'il ne sorte de la cage.
Sinon, c'est la fugue ou l'accident assuré !

Enfin, conduisez sereinement. Évitez les fortes accélérations, freinages et virages brusques.

Ne laissez jamais votre chat seul dans votre véhicule, même fenêtres entrouvertes !
Incapable de transpirer, stressé, il risque un coup de chaleur fatal.

En été, pour que votre chat supporte la chaleur, entrouvrez les fenêtres pour créer un léger courant d'air.

Munissez vous également d'un brumisateur pour asperger votre chat en cas de grosse chaleur.
Si votre voiture possède la climatisation, maintenez la température à 20°C.

Quelques traitements :

Divers traitements existent pour le mal des transports et l'anxiété du chat :

- Les phéromones : apaisantes, elles rassurent l'animal dans un nouvel environnement.
- Les médicaments homéopathiques : pas d'effet secondaire, ils sont très bien supportés.
- Les antihistaminiques : à la fois antiémétiques centraux et sédatifs.
- Les antiémétiques purs : très efficaces, ils peuvent être utilisés en cas d'échec des précédents.

Il est conseillé dans tous les cas de consulter votre vétérinaire.

_________________
« Le jour où les humains comprendront qu’une pensée sans langage existe chez les animaux, nous mourons de honte de les avoir enfermés dans des zoos et de les avoir humiliés par nos rires… ».
Boris Cyrulnik
KARINE
KARINE
Admin

Messages : 12289
Date d'inscription : 05/11/2007
Age : 44
Localisation : Neuillay les Bois

https://sosanimaux-lebroc63.forumpro.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum